Panneau H : L'embarcadère
Alexandre VÉRON (1896-1897), paysagiste de l'école de Barbizon, et son élève Franck CINOT (1851-1890) peignent le Grand Morin en y intégrant l'atmosphère de l'instant : l'ultime course du soleil, l'approche d'un orage.


André DUNOYER de SEGONZAC exécute de nombreux dessins et esquisses préparatoires pour sa toile "Les canotiers sur le Morin". Celui qui est présenté est l'étude conservée au Musée d'Art Moderne de Troyes, où nous pourrons également voir la toile d'André DERAIN "La-Chapelle-sur-Crécy" du panneau précédent. On y retrouve le personnage féminin à l'ombrelle de sa toile "Nu au turban bleu".

"sur la Marne ou sur la rivière du Grand-Morin, …Tous les dessins et croquis étaient exécutés directement devant le spectacle de ces jeunes amoureux étendus dans des barques sur les belles rivières d'Ile-de-France" (A. Dunoyer-de-Segonzac)
André DUNOYER-de-SEGONZAC fréquente la région principalement dans les années 1920-1924 ; il prend d'abord gîte à l'auberge du Moulin de Serbonne, hameau de Crécy, situé en amont, puis réside à l'auberge du Souterrain, proche de la gare, à l'entrée de Villiers-sur-Morin.