Panneau E : Le port à bois
Ici, nous comprenons mieux pourquoi les peintres aiment notre cité. Son bâti pittoresque, de volumétries variées, le calme du Grand-Morin avec ses berges verdoyantes, ses espaces bucoliques et, toujours, une lumière apaisante … Emily CARR a posé son chevalet où nous sommes, faisant face à la "petite-rivière" ainsi qu' au méandre du Grand-Morin, plus en aval … Nous sommes en 1911, Emily CARR est en recherche, les rendus des œuvres présentées sont très différents. Le fauvisme est apparu depuis 1905. A-t-elle croisé André DERAIN (1880-1954) maître Fauve, qui a fréquenté notre vallée à partir de 1910 ?

Antonie Bestiade de MOUSTIER, par ses délicats croquis, nous rappelle que le site où nous sommes servait de port à bois. Aujourd'hui, le port est devenu prairie, la végétation a poussé, la vision de Georges PACOUIL est plus proche de la nôtre.

Nous retrouverons à la Galerie de Crécy des œuvres de PACOUIL, DUNOYER de SEGONZAC, COMMÈRE, ainsi que celles d'artistes contemporains qui ont peint notre région.